10 | 11 | 12 MAI2024

 

MICHELIN GP DE FRANCE

RENDEZ-VOUS DANS :

Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUÉ #10 – GRAND PRIX D’ARGENTINE

Zarco sur sa lancée ?
Quartararo pour revenir aux avant-postes !

© Lukasz Swidererk – Grand Prix du Portugal

Ce week-end, en Argentine, Zarco a d’autre ambition que d’aller chercher son premier podium de la saison. L’an dernier, Johann était tombé sur le circuit de Termas de Rio Hondo. Autant dire qu’il rêve aujourd’hui de revanche. Fabio Quartararo, lui, s’était classé huitième. Il le sait, la clef sera de faire mieux qu’au Portugal en qualification « C’est là que l’on doit progresser, assure-t-il. A nous de travailler pour y parvenir. ».

Bagnaia au top au Grand Prix du Portugal
Zarco une 4e place méritée.

Vainqueur au Portugal d’un premier Grand Prix où les incidents n’ont pas manqué, Francesco Bagnaia a parfaitement lancé sa saison. Écartés du podium, les Français, qui n’ont pas démérité, comptent sur le prochain déplacement en Argentine pour prendre leur revanche.

Entre les accrochages, les chutes et les blessures, le premier rendez-vous de la saison organisé sur le circuit de Portimao restera dans l’histoire comme l’une des ouvertures de championnat les plus agitées. Le nouveau format mis en place cette année avec l’introduction d’une course sprint le samedi après-midi n’y est bien sûr pas pour rien. Contraints à la prise de risque maximale dès la première journée d’essais pour tenter de s’assurer une bonne position sur la grille de départ, les pilotes MotoGP ont compris que le championnat 2023 serait sous tension. Les accrochages ont été nombreux et les chutes aussi. Francesco Bagnaia a été l’un des rares à passer au travers des embûches pour remporter le premier sprint de l’année, mais aussi le premier Grand Prix de la saison. En pleine confiance, le champion du monde en titre sera difficile à battre. Son grand rival, Fabio Quartararo, a lui souffert en qualifications comme en courses. Dixième sur la grille, le pilote Yamaha n’a pas marqué de points samedi après-midi et il a dû se contenter le lendemain de la huitième place sous le drapeau à damier. Johann Zarco a fait mieux en concluant notamment son weekend sur un dernier tour endiablé qui lui a permis en quelques mètres de passer de la septième à la quatrième place. « Quatrième, c’est une bonne position, confiait à l’arrivée le pilote Ducati Pramac. Il y avait beaucoup d’intensité dans ce Grand Prix, mais aussi énormément de plaisir. Sentir qu’il y a moyen de faire quelque chose et le réaliser, c’est une super sensation. »

newsletter

dernière ligne droite !

Suivez-nous sur les

réseaux sociaux